Conseils pour courir plus vite et plus longtemps

Courir vite et sur un long trajet n’est pas chose facile. Beaucoup d’athlètes et coureurs professionnels veulent atteindre ce but mais grand nombre d’entre eux abandonnent en cours de route. Le travail et l’effort requis pour cet objectif ne sont pas évidents. Mais si quelques-uns y arrivent, il existe sûrement une méthode d’entraînement convenable. C’est vrai qu’il n’y a ni magie ni formule magique mais il faut de la persévérance et du courage. Pour un résultat optimal, il faut un entraînement efficace dont une progression à long terme. Ainsi, quelles sont les clés pour courir vite et longtemps ? Que faut-il savoir pour arriver à ce but ?

Débutant ou professionnel : savoir déterminer son objectif et s’adapter

Qui ne sait pas courir si on sait marcher ? Courir n’est pas une chose impossible. D’ailleurs, tant qu’un individu dispose de pieds, apte à effectuer des mouvements et marcher, il peut certainement courir. C’est la fréquence à laquelle il effectue sa course qui varie d’une personne à une autre. Mais dans le terme “courir” il peut s’agir de faire un court trajet, un sprint, un long trajet etc…A cet effet, l’art de courir doit être déterminé en fonction du but que le coureur se fixe comme dans un forum course à pied. Mais avant de se lancer dans la conquête de la course, le coureur se doit de savoir de classer si ce dernier est un débutant ou non. Les méthodes à adopter pour atteindre l’objectif fixé dépendent de cette catégorie. Il est sûr qu’un débutant ne doit pas adopter le rythme d’un professionnel à risque de se blesser ou trop se fatiguer. Même si elles ne sont pas comme un coup de baguette magique, les clés de réussite pour bien courir existent à travers le forum course à pied.

La base du progrès : courir lentement

Cela paraît paradoxal que ce que l’on recherche c’est savoir courir rapidement et sur un long trajet, alors que l’on explique qu’il faut savoir courir lentement. Selon le forum course à pied, maîtriser son corps est important et chaque effort doit se faire progressivement. Ainsi, courir lentement permet de maîtriser l’ endurance afin d’entraîner le corps pour effectuer un long trajet. Certes, avant de courir, il faut se vêtir comme il faut et se mettre à l’aise. A part l’équipement de course, il est important de ne pas négliger l’alimentation. Une fois ces conditions respectées, se lancer dans l’entraînement est important sans oublier les échauffements. Lorsqu’on parle de l’échauffement, les étirements après chaque entraînement sont non négligeables. L’art de courir n’est pas lancer toute l’énergie dans les pieds. Il faut prendre soin de son corps, savoir communiquer avec le corps et choisir le moment idéal dans la journée pour courir. Pour certains, le moment idéal peut-être le matin à 5h, pour d’autres, c’est le soir. La dernière mais la plus importante c’est de travailler sa respiration pour ne pas se fatiguer trop tôt.

Travailler la puissance moteur : l’entraînement pour courir vite

Courir vite, faire du sprint demande beaucoup d’énergie et de la vitesse. La règle d’or pour réussir dans cette branche est de savoir prendre soin de sa santé avec les astuces de forum course à pied. Des blessures, des périostites, une malnutrition, des régimes amincissants,… sont sources d’échecs. Outre les entraînements, des séances régulières mais fractionnées sont importantes. Ainsi, les séances doivent être ni ratées ni manquées afin d’habituer le corps aux efforts. Certes, même s’il est question d’effort, cela ne signifie pas qu’il faut forcer brusquement le corps mais au connu établir un plan de progression correct. Fractionner cette puissance moteur permet de mesurer la vitesse à chaque trajet et l’améliorer pour aller un peu plus rapidement. Dans cet objectif de courir vite, ces exercices de musculation ou de fractions sont les clés inévitables. Néanmoins, les excès ne sont jamais conseillés car ils entraînent la fatigue et poussent à la régression. Les efforts fournis seront alors en vain.

Forger son endurance pour courir longtemps

En plus de courir rapidement, cet autre but de courir longtemps exige beaucoup d’endurance. Si l’endurance n’y est pas, la chance d’y arriver est minime. Mais cela ne signifie nullement que c’est impossible. Un débutant ne devient pas professionnel en un clin d’œil. C’est sa persévérance à maîtriser la discipline qui le pousse à y arriver. Il en est de même pour atteindre une bonne endurance. La première chose à faire à part les clés de base est d’habituer le corps à courir. Cette première formule est efficace. Il faut alors faire du footing autant que possible. Mais cela ne signifie pas qu’il faut courir tout le temps. Il suffit de le faire régulièrement et vérifier qu’il y ait une alternance entre les jours d’entraînement. Le corps a besoin de repos même s’il faut le forger. Ensuite, augmenter le trajet de l’entraînement est important. Ce trajet doit être fixé à l’avance et il faut se motiver à l’atteindre. Ainsi, en plus de la force physique, le mental doit aussi y être. Enfin, la puissance moteur utilisée dans la recherche de la vitesse doit être fractionnée pour plus d’endurance.

Conseils pour trouver son rythme de marche en randonnée
Comment apprendre le ski à un enfant ?